REF 65

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Ils nous ont quitté...
Ils nous ont quitté


F8BNS S K

Envoyer PDF

    

     Après bien des souffrances, notre ami Francis de F8BNS a rejoint le monde des Silent Keys ce Samedi 30 janvier 2016.

Ses obsèques ont été célébrées le jeudi 4 février à 09h30 en l'Église d'Aureilhan.

De nombreux radioamateurs ainsi que ses camarades de l'ATs/GIAT lui ont rendu un dernier hommage.

 

Les radioamateurs du département de Hautes-Pyrénées ont le regret de vous annoncer la disparition de Francis de F8BNS le 30 janvier 2016 des suites d’une longue et cruelle maladie.

Lorrain de naissance, il s’engage dans la Marine nationale. Après l’école des radios, il est affecté en mer, à Dakar puis à Toulon.

A l’issue de son engagement, il postule pour un emploi aux Ateliers de Tarbes (ATS – DGA). Diverses promotions le conduiront au service de qualité de l’Établissement.

Son activité radio mise en sommeil durant quelques décennies, le virus le reprend en 1997. Il reçoit la formation dispensée par l’AIR. Il devient alors F8BNS.

Durant son affectation à l’ATS, grand sportif, il adhère au Club sportif et artistique et pratique régulièrement le cyclotourisme et le tir sportif. Il crée ensuite la section radioamateurs en 1995 avec l’indicatif F5KBC.

Son implication dans le monde associatif l’amène tout naturellement à la présidence du CSA Edelweiss. Il y demeure jusqu’à ce que la maladie invalidante ne lui permette plus de supporter la charge.

En 2003 il est élu secrétaire de la section REF65. Il s’y distingue en tant que rédacteur et responsable de la composition du bulletin départemental QSP65. Il en assure le tirage et le routage sur ses propres deniers.

Il restera président et responsable technique du radio-club F5KBC jusqu’au dernier jour.

Confirmant l'implication de notre camarade dans l'exercice de son dévouement à la cause associative, il s’est vu remettre la Médaille de la Jeunesse, du Sport et de l'Engagement associatif échelon Argent.

Toutes nos pensées vont vers Françoise, son épouse, qui a su trouver l’énergie nécessaire pour soutenir notre ami jusqu’à son dernier soupir.

F5TQH


 

 

F5EQB SK

Envoyer PDF

 

f5eqb      

Notre ami Guy F5EQB, nous a quitté dans sa 82ème année le 31 juillet 2015

des suites d'une longue maladie affrontée avec courage et détermination.

 

     Sa "gouaille", son esprit critique et malicieux nous manquent déjà.   Philippe F5PFL

 

                                 R I P    Cow boy ! JP F5SDM

 

 


 

 

F8EHI s'en est allé...

Envoyer PDF


 

 

F5STU SK

PDF

 

Notre ami Maurice Dubertand F5STU nous a quitté à l'âge de 78 ans des suites d'une longue maladie.

Ses obsèques ont eu lieu mardi 07 août à 15h00 en l'église de Laffitole (65)

 

Source : F5BIT

 

 


 

F9ON Silent Key

PDF

F9ON silent keyC’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Francis / F9ON à son domicile de Levallois, alors qu’il entamait sa 85ème année. Nous l’avions rencontré au mois de mars, pour l’interviewer à l’occasion de la remise de la médaille du REF, auquel il avait adhéré sans discontinuer depuis 1946. Vous trouverez ici le résumé qu’il nous a laissé de sa vie de radioamateur, un véritable modèle dont nous pouvons tous nous inspirer.
Repose en paix Francis, et bon voyage au paradis des OMs.
Pour vos messages et dons, merci de contacter Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. qui transmettra à sa famille.

De la part de François / F8FJH et Joseph / F6ICS
via aram92

Lire la suite...
 

F5RSE SK

Envoyer PDF

 

F5RSE
Le Bigourdan aux mains précieuses

Mercredi 4 janvier 2012, 15 h au cadran de l'église paroissiale Saint-Gérin d'Aureilhan. Une foule compacte remplit la nef. Un drapeau tricolore d'ancien combattant est posé à plat, près du cercueil de Julien Betbeder. La voix puissante des "Chanteurs pyrénéens de Tarbes" monte jusqu'au ciel. Pendant la messe, une forte émotion est palpable; çà et là s'échappent des sanglots étouffés. D'yeux rougis, les larmes couleront jusqu'à sa terre d'accueil, le cimetière Égalité de Lourdes. De son lieu de repos, Julien contemplera le Béout, à droite, et le Pic de Jer, à gauche, au-dessus de la vigilante forteresse de Lourdes. Il le souhaitait ainsi.

Né à Pouzac, en 1924, Julien se découvre un don, dès son plus jeune âge. Pensez, la maman se lamente devant ces fleurs du jardin sitôt cueillies, aussitôt séchées. Ce legs génétique se révélera à l'âge adulte. La force physique qui se dégageait du magnéto thérapeute frappait tous les patients qu'il accueillait avec bonté. Dans le silence, le regard perçant vrillé dans le vôtre, les mains précieuses accomplissaient leur tâche mystérieuse. Pour lui, elles n'étaient que les médiatrices de la souffrance humaine entre terre et ciel. Son diagnostic, tiré d'une connaissance du corps humain qu'il avait patiemment étudié, lui valait la considération de "confrères" médecins qui n'hésitaient pas à lui confier leurs cas désespérés. Oh! Pas pour les guérir, non, mais pour les soulager.

Secondé par sa très chère et si dévouée épouse Mady, Julien ne trichait pas. Au crépuscule de sa vie, à l'heure du bilan qu'il nous commentait de bonne grâce, il constatait les bienfaits surprenants de ses impositions relatés par des lettres émouvantes qu'il conservait pieusement mais aussi, avec humilité, quelques insuccès qu'il attribuait à la volonté divine.

Par milliers, des Hautes-Pyrénées et des départements alentour, les humbles, les sportifs, les artistes, les personnalités, les médecins, ils sont venus, nombreux, solliciter la bienveillance des mains précieuses.

Reconnu par ses pairs du Groupement national comme l'aîné, le sage, sa notoriété franchit bientôt l'Hexagone pour des appels d'au-delà les mers. L'homme était curieux de tout, participait, donnait de sa personne : Stadoceste tarbais, Foire des hobbys, Radios amateurs, Club cycliste tarbais, etc. Il se voulait cartésien, curieux contrepoint pour une activité classée non scientifique. Avide de connaissances, il dévorait les ouvrages du métier : magnétisme, organothérapie, homéopathie, phytothérapie, etc. Ses expériences personnelles l'avaient mené fort loin dans la connaissance de la misère physique.

Homme de foi, sa dévotion à la Vierge Marie et au padre Pio était entière. Leur intercession était demandée quotidiennement pour tous ses patients dans un bel élan de charité chrétienne. En ma qualité de cousin et au nom de tous, je te dis au revoir Julien, tu nous manques déjà.

Claude Larronde

(Article paru dans la Dépêche du Midi et La Nouvelle République des Pyrénées du 13 janvier 2012)


 

Il était une fois... F9NL

Envoyer PDF

Hommage de F90E le 20 octobre 2008.

Les gens ne sont pas morts tant que l'on parle d'eux... C'est, si je ne m'abuse, un proverbe malgache.

f9nl-portraitMaurice Lacrouts, F9NL. On en parle surtout en septembre car un concours lui est consacré. Il le mérite bien. 7 heures pour se souvenir de cet OM qui a beaucoup fait pour l'activité sur la bande 70 cm ; n'oublions pas pour autant son activité sur 144 MHz. J'ai encore en tête ses signaux chez mon ami F9HS alors dans la région parisienne. 600 m d'altitude c'est non seulement recommandé par les hygiénistes mais une altitude qui semble favorable pour la radio.

F9NL fut aussi président des radioamateurs des hautes-Pyrénées. Adepte du Bol d'or des QRP, il fit même "pomper" un oeil magique (voir "Les lampes, chapitre 16).
Qui se souvient qu'il fut le concepteur des NL1, NL2 et NL3, convertisseurs simples qui permettaient, placés devant un récepteur calé sur 1600 kHz, la réception du trafic amateur. Première approche, à peu de frais, pour les débutants.

J'ai eu le grand plaisir de le rencontrer plusieurs fois à Paris lorsqu'il venait aux réunions du REF (voir album "Souvenirs"). Il en profitait pour "faire son marché" ; comprenez, engager des joueurs pour le tournoi de tennis de Bagnères de Bigorre dont il s'occupait !

Dommage qu'il faille un concours pour se rappeler de cet OM et... activer la bande 70 cm.


 

 



Home Ils nous ont quitté...