REF 65

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Archives

Archives

Envoyer PDF

Évolutions.... révolutions...

1898 - Eugène DUCRETET utilise la Tour Eiffel pour ses essais de transmission en morse vers le Panthéon (distance 4 kms).

1907 - Le premier QSO " officiel français, entre "amateurs " ( P.LOUIS et M. JOSEPH), fut réussi en 1907, sur une distance de 3 Km, entre le 8 de la rue de la Mouillère et le 211 de la rue de la Bourgogne, avec bobine d'allumage pour automobile et bobine de Ruhmkorf pour l’émission, et écoute avec cohéreur de Branly ...

1914-1918 - Arrêt net les expériences de Pierre LOUIS, et les amateurs avaient été conviés à d'autres occupations...

1921 - Un réseau d'émission d'amateur fonctionne à Marseille, et chacun s'identifie avec un indicatif personnel de son choix: on constate que presque tous les nouveaux amateurs utilisent un " 8 xxx "...signe de l'influence des anciens du 8ème Génie militaire, parmi les "amateurs", et de leur "esprit de corps".
           L'administration française des P.T.T., poussée dans ses retranchements par des sollicitations impatientes de ces "amateurs" appuyées par le Général FERRIE, va délivrer le 5 Septembre 1921, la première autorisation d'émission d'amateur pour une longueur d'onde de200 à 250 mètres.

1923 - Le 26 Avril 1923, la première autorisation officielle, donnée à une YL en France, fut attribuée à Madame LEBAUDY. Elle reçut l'indicatif " F8CL ", pour son poste de 5éme catégorie, bande de 180 à 200 m, avec une puissance de 100 watts.

1924 - Naissance du "JOURNAL DES 8". Le premier numéro est publié le 15 mars 1924. Il scelle ainsi la reconnaissance des premiers amateurs français à l’oeuvre du Général FERRIE, à la Télégraphie Militaire et à son "8ème Génie". Dès la création du REF, le "Journal des 8 " devient "l'organe officiel du Réseau des Emetteurs Français (REF)- (section française de l'IARU). Il le restera jusqu'à la parution de "Radio-REF" en 1929.

1925 - Du 14 au 18 Avril 1925 se tient à PARIS, le " CONGRES INTERNATIONAL DES AMATEURS DE T.S.F.", organisé par "La Société Française d'études de TSF (fondée en 1914), "Le Radio - Club de France" (fondé en 1920) et "La Société des Amis de la TSF" (fondée en 1921): l'objectif de ce congrès était de créer "une fédération nationale des Sociétés de T.S.F." en France. Les "amateurs émetteurs", présents mais non invités en tant que tels, et avec l'appui de Hiriam Percy MAXIM, nU1AW, Président de l'A.R.R.L.,réussirent à faire basculer le congrès ...Cela déboucha sur la création de l'I.A.R.U. et du "Réseau des Emetteurs Français", section française de "l'International Amateur Radio Union". Quelle désillusion pour ces "amateurs auditeurs" qui considéraient les "amateurs émetteurs" déjà comme des trublions, empêcheurs du développement commercial, et accapareurs de fréquences, mais quel TRIOMPHE pour ces "découvreurs des ondes courtes"!

1926 -1927 - le poste militaire " OCMV " du 2ème bataillon du 8éme Génie, installé au Mont Valérien transmet tous les jours de 20m à 45m, pour des essais "amateurs", avec un montage du Commandant MESNY, soit deux lampes SIF de 75 watts, alimentation de 1000 volts en 600 périodes, et une antenne LEVY, sur la plateforme supérieure du fort. L'opérateur est M.VIDREQUIN, F8JU, sous la responsabilité du Lieutenant LABAT.

1928 - "Première liaison France - Amérique" sur 10 mètres (QSO du I.1.1928 à 14h15 sur 10 mètres entre F8CT et nu2JN du New-Jersey/USA)

1929 - Naissance de Radio-REF
 
1931 - "Réseau d'Urgence" du REF (R.U)
             Décision prise par le conseil d'administration du REF de créer un journal "Radio-REF", indépendant du "Journal des 8" de F8BP.
             F8SK fait le 1er QSO entre la Gironde et l'île de GUAM dans la Pacifique en phonie, et F8FB en deux mois d'émission annonce 33 pays et les 6 continents en télégraphie. Le DX est né!

1932 - On constate l'amélioration considérable du service QSL qui fonctionne à la satisfaction de tous, mais on regrette le "retard à la réception de "RADIO REF"...

1935 - Les premiers F3xx apparaissent.

1939 - une lettre circulaire, envoyée par le REF à tous ses membres le 20 Septembre 1939, annonce la suspension de ses activités pour cause de GUERRE.
De nombreux membres du REF demandent " à faire leur service militaire" au sein du 8ème Génie, et " l'association amicale des anciens des 8ème et 18ème régiments du génie, et des bataillons de sapeurs télégraphistes" est créée. Les anciens se signalent dans les colonnes du " J.D.8 " ou de "Radio REF" (F8CA, F8BM, F8JC, F8GI, F8FZ) dès qu'ils reçoivent leurs indicatifs "officiels", et ce jusqu'au début de la 2éme Guerre Mondiale.
Lors de la mobilisation de 1939, 250 membres du REF rejoignent les rangs du 8ème Génie, comme opérateurs radio, suite à l'intervention de F8LA, président du REF, auprès du Ministère de la Guerre.

1939 - 1945  - Pendant cette douloureuse période de 1939 à 1945, le REF continuera grâce à son Président National, Robert LARCHER - F8BU, pour la "zone occupée", et à Jules BASTIDE - F8JD pour la "zone libre" qui diffuseront les "éditions de Guerre" de Radio-REF",
simple feuille ronéotée donnant des nouvelles des membres prisonniers ou déportés, et ne parlant plus des sections. Il faudra attendre la lettre circulaire du 31 Décembre 1944 qui annoncera la reprise des activités du REF, avec l'aval des autorités, pour voir réapparaître les
sections au "grand jour". De nombreux amateurs français, souvent au péril de leur vie, utilisèrent leurs connaissances techniques et leur matériel pour participer à la Résistance.

1947 - Les surplus militaires permettent de récupérer du matériel pour "monter" des stations modernes. Chacun doit fabriquer sa station, et il n'existe pas encore de "station toute prête", à acheter. Cette période devient "l'âge d'or" du bricoleur, et donc du vrai radioamateur, par la quantité et la diversité des pièces détachées ou lampes disponibles.
L'administration française commença en 1947 à attribuer les F9, puis les F2, F5, F6, F1, et n'accepta de réattribuer que quelques indicatifs F8 et F3 d'avant-guerre seulement.

1953 - Radio-REF devient bimestriel

1955 - L'administration demandera des participants radioamateurs pour le plan ORSEC.

1958 - mes premiers indicatifs F2xx apparaissent.

1960 - La bande 72 Mc nous est retirée

1961 - L'examen de CW n'est plus exigé pour les opérateurs VHF

1962 - La "double-side-band" (D.S.B.) fait son apparition. Construction des premiers émetteurs SSB.

1966 - Les premiers F5xx apparaissent.

 

 

 


1950 - Le Réseau des Émetteurs Français

1927 - création des "sections" du REF, et la Gironde sera englobée dans la Section 12, avec les départements de Charente, Charente Inférieure, Corrèze, Dordogne, Landes, Lot et Garonne, Basses-Pyrénées et Haute-Vienne
 
 L'A.G. du REF du 7 Juillet 1946 ré-instaure les sections,
la nouvelle section 12 comprend les départements des Charente, Charente-Maritime, Dordogne, Gironde et Lot et Garonne.
la nouvelle section 25 comprend les départements ?
la nouvelle section 7 comprend les départements ?
 
En 1964, le REF décide de doter chaque département d'une section autonome. La section 12 éclate, et devient dépendante de la "Région 4", avec mise en place d'un "délégué régional"
 
En 1971 suppression des sections initiales et création des sections départementales.
 

Les radioamateurs des Hautes-Pyrénées avant 1945

QSL F8RP F8RP M. Dort
père de Roger F8SK et grand-père de Michel F2MO. Depuis Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Rapport d'écoute du 7 octobre 1937.
(Merci à Gérard F2VX)
   

Nous sommes toujours à la recherche de nos anciens. Si vous possèdez photos, qsl, etc... nous vous en serions reconnaissants.

 

 

 


Quand les Kakis étaient nombreux...

   

               Tarbes a été une ville de garnison, qui, au fil des temps a perdu la majorité de ses Régiments. Le 425éme BCS était issu du 513ème Groupe d'Escadron du Train basé à Auch en 1961 après son retour d'Algérie,ou il faisait partie de la 25ème DP pres de Constantine sous l’appellation de 513ème Groupe de Transport unité du train transformée TAP a Tarbes sa première garnison en 1951. Le 425ème BCS est composé d'un Escadron de Commandement et de Soutien,d'un Escadron de Transport et de Circulation,d'une Compagnie légère de Transmissions, d'une Compagnie légère de Réparation de Matériel ainsi que d'un détachement ALAT.

Le 425°BCS a quitté le Quartier Soult en juillet 1975 au profit du Quartier Espagne d'Auch (32).

 QSL du RC F6KBR en avril 1971. Par la suite, cet indicatif a été attribué au RC de Perpignan (66)

 


Lu sur le RR

 

 


QSP65 - Le journal de liaison

Sous la houlette de F8BNS, il fut l'ancêtre de ce site.

Ci-dessous les premiers numéros de la série.

  01 02   03  

04  

 


 

 

Home Archives